Voyages

Découvrir les temples cachés d’Angkor

Bien sûr, je ne dis pas que les temples d’Angkor Wat, Angkor Thom et Ta Prohm ne sont pas à visiter. Il s’agit en effet des trois ensemble majeurs de temples sur le site global d’Angkor: ils sont les plus majestueux, les plus vastes et les plus emblématiques.

Et bien évidemment, on ne peut pas décemment explorer tous les temples de ce site immense, qui abrite plus de 1000 pagodes et sanctuaires ! Seulement, il y a plusieurs autres endroits, bien moins visités et plutôt connus des locaux, que vous pourrez tout à fait apprécier après une journée à vous coltiner les files de touristes !

  • Le Mébon occidental: c’est une de mes recommendations, mais pas forcément pour le temple, qui en soi, est un tas de ruines actuellement en train d’être renové par des spécialistes. Mais l’intérêt est qu’il se situe au centre du Baray occidental, un réservoir d’eau construit au même moment que la construction d’Angkor. Aujourd’hui, sur les berges de ce bassin se dresse de petites échoppes, des petites maisonnettes sur pilotis et des hamacs, où les cambodgiens viennent se réunir le week-end en famille pour un pique-nique, pour jouer, se baigner, etc … Un vrai moment à la locale !

Pour y aller, je vous recommande de louer un scooter ou un vélo pour les plus courageux.

mebon-occidental

  • Beng Mealea: situé à environs 2 heures de Siem Reap, ce temple est de plus en plus connu, notamment car c’est là que fut tourné le film Deux Frères. Il n’a jamais été rénové depuis sa découverte et l’on se sent vraiment comme Henri Mouhot lorsqu’il arriva en face d’Angkor Wat, j’en suis persuadée. On se perd dans la jungle environnante, et on a surtout une impression de grandeur et de lieu hors du temps: tout est calme, la nature a repris ses droits sur les pieds et c’est un spectacle tout simplement incroyable.

  • Phnom Krom: cette colline abrite un temple qui est plutôt bien préservé, mais c’est surtout l’occasion d’avoir une vision globale sur les kilomètres de rizières qui entourent la ville de Siem Reap. Situé à environ 7 kilomètres au Sud de la ville, on peut facilement y accéder en vélo. Au pied de la colline se trouve un petit village où l’on peut manger un bout ou boire une coco bien fraîche. Et sur la route, ne manquez pas de vous arrêter à la ferme de Samatoa, où vous pouvez observer comment l’on travaille la fleur de lotus pour en faire des vêtements.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s