Voyages

Un long week-end à Séville – que voir, que faire?

Voyage du 27 au 31 Décembre 2013.

Ce n’est pas tout jeune ce voyage … Mais j’ai tellement adoré cette ville que je me devais de vous en parler! Déjà, l’Andalousie est pour moi la plus belle région d’Espagne, mais j’aurais l’occasion d’y revenir avec d’autres villes à vous présenter. Commençons donc avec Séville, qui n’est pas surnommée « La perle de l’Andalousie » pour rien. Elle abrite un nombre de monuments, musées, cathédrales historiques incroyable au mètre carré. Rien que se balader dans ses rues et ruelles est un bonheur.

Je pense que 3-4 jours est une durée idéale pour profiter de la ville qui n’est pas très étendue. On peut facilement tout faire à pieds.

Pour y venir : Les vols low cost au départ de Paris et de province se font très facilement, notamment avec Ryanair, Vueling ou Transavia. Il faut compter environ 100 euros si vous vous  prenez bien en avance.

Pour se rendre de l’aéroport au centre, j’ai personnellement opté pour le bus (il s’agit d’une ligne unique, pas trop de risques de se perdre!) et suis descendue à l’arrêt Avenida Carlos V, juste à côté de l’Alcazar et à environ 15 minutes du centre-ville. C’est en plus le moyen le plus économique, avec un ticket à 1,40 euros.

Y dormir: Le mieux est d’opter pour un hôtel / guesthouse en plein centre-ville, à proximité de la Giralda et de la Plaza Nueva. J’y avais un Airbnb pas trop cher, à deux pas de la mairie et de la Plaza Nueva. Comptez environ 50 euros la nuit pour un appartement 2 personnes. Attention, Séville est une des villes les plus visitées et les hôtels sont vite plein en haute saison !

Quand y aller: l’Andalousie subit de très fortes chaleurs l’été, entre Juin et fin Août. Mieux vaut privilégier les saisons intermédiaires, par exemple Mai et Octobre !

Que visiter: Avec son passé prestigieux, son historique religieuse intense, Séville a en effet connu de nombreuses civilisations. Les wisigoths, les musulmans et les chrétiens ont laissé des traces sublimes. Certains de ces monuments sont en effet des incontournables à visiter.

  • La Plaza de España: certainement une des places les plus impressionnantes de Séville. On met à peu près 2-3 heures pour découvrir le lieu tant la place est immense et impressionnante. Les locaux viennent s’y promener et pique-niquer le week-end.

IMG_1178.JPG

  • L’Alcazar de Séville: les alcazares sont des constructions typiques des villes royales espagnoles, et les plus beaux se situent à Cordoue, Séville et Grenade. Ayant été habité par les diverses religions, on peut y admirer une architecture mudejar (typique des musulmans d’Espagne) superbe.
  • La Giralda: emblème d’architecture musulmane, la giralda est le minaret de l’ancienne mosquée. Aujourd’hui, elle demeure toujours mais à proximité de la cathédrale: c’est exactement ce que j’aime à propos de l’Andalousie, ce mélange culturel tellement harmonisé!

 

  • La Tour de l’or: il s’agit d’une tour d’observation militaire ayant servi au XIIIème siècle. La tour en soi est très jolie, mais cette tour, construite au bord du fleuve Guadalquivir, offre une balade agréable sur la promenade. Au coucher du soleil, les lumières sont incroyables !

IMG_6747.JPG

  • La Plaza de la Encarnación : un des lieux les plus modernes de la ville, notamment grâce au « Metropol Parasol », une structure en bois haute de 28 mètres. C’est un lieu que j’ai adoré, qui tranche beaucoup avec les monuments historiques anciens.
img_1231
Metropol Parasol

Les rues de Séville sont, en général, très colorées, et lors des journées ensoleillées, c’est juste un régal de se promener dans les rues.

Y manger: Enfin, l’Espagne dispose d’une gastronomie hors pair, et la découverte de l’Andalousie passe aussi par ses bonnes tables. A Séville, il faut absolument aller  tester les nombreux bars à tapas traditionnels qui sillonnent les rues du centre. Un de mes souvenirs les plus fous de l’ambiance sévillane est pour moi le « Patio San Eloy », situé Calle San Eloy. Au programme, des cris, des grandes tablées, mais surtout une manière de manger à la locale, sur des escaliers. La carte est typique et faite de montaditos, charcuterie, fromages, etc … Dans les ruelles piétonnes, vous pourrez déguster un peu partout des plats typiques, comme en témoigne la photo ci-dessous ! Les tables sont toujours très conviviales ! Mon petit coup de coeur: les croquetas de jamon et le salmorejo (oui je n’étais pas végétarienne à l’époque…)

IMG_1168.JPG

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les jambons du Patio San Eloy
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s