Lifestyle

Top 5 des différences culturelles entre l’Europe et l’Asie

  • Le manque de galanterie: je fais partie de ces femmes qu’on dit féministes, clairement, mais j’ai quand même grandit en France. J’ai toujours considéré que les hommes français n’étaient pas galants par rapport aux Espagnols, aux Italiens … mais ça, c’était avant de déménager en Asie! Ici, c’est chacun pour soi, les gens hommes ou femmes adorent dépasser, à la caisse ou au pas d’une porte, et la galanterie n’existe absolument pas!

 

  • La lenteur: ayant vécu à Paris juste avant d’emménager à Bangkok, je dois dire que le choc est encore pire! On pourrait croire, Bangkok étant une capitale, que tout va à mille à l’heure, sauf que … c’est faux. Les thaïs marchent très lentement dans la rue, s’arrêtent pour écrire un texto, acheter leur petit-déjeuner, discuter, rêvasser, etc … ça rend dingue quand tu n’as pas l’habitude, jusqu’à ce que tu te rendes compte qu’ils ont quand même bien raison de pas se stresser. Parfois j’essaie de me mettre à leur rythme, j’y arrive 5 minutes et puis mon pas redevient naturellement beaucoup plus rapide.

 

  • Le plastique!! L’élément qui montre que l’Asie (du Sud particulièrement) est en plein essor, c’est bien amouuuuuur pour le plastique! Tandis qu’en Europe on nous bassine avec la réduction de nos déchets, ici, plus il y en a, mieux c’est ! Si tu achètes une petite bouteille d’eau, on te l’emballe et on te donne une paille en prime. Si tu achètes un yaourt, on te l’emballe et on te donne une cuillère en plastique … Parfois, si tu achètes quelque chose d’un peu lourd, on te l’emballe dans une double dose de plastique, juste pour être sûr … AAAAAAH !

 

  • Le manque d’expression : un des éléments majeurs de la culture asiatique est l’effacement dans l’espace public, le fait de ne pas crier et de ne jamais dire non. Les gens sont en général calmes et souriants, mais cela cache surtout pas mal de non dits. J’ai appris au fil du temps que rien ne sert de s’énerver mais c’est vrai qu’au quotidien, ça manque de pouvoir dire vraiment les choses à ses collègues par exemple! Dans le métro, il est assez mal vu de parler fort au téléphone, les gens sont finalement assez discrets, et c’est quelque chose qu’on a un peu du mal à cerner en tant que Français! Si on pose une question à un thaïlandais et qu’il ne connait pas la réponse, il ne dira pas forcément non, car il aura peur de perdre la face: parfois compliqué pour se faire comprendre!

 

  • La notion d’ordre et de désordre: Les Thaïlandais sont parfois réglés au pas de course, par exemple dans le métro où tout le monde fait la queue en ligne sans se pousser, ou lorsque l’hymne royal retentit dans les rues et que tout le monde s’arrête pour écouter. Mais dans la plupart des moments du quotidien, c’est carrément le bordel ! Il n’y a pas vraiment de code de la route, le casque est obligatoire mais la moitié des gens ne le portent pas, les passages piétons existent seulement pour décorer le macadam – je crois -, les rues sont inondées de street food ou de petits stands et on ne peut parfois pas aisément marcher sur un trottoir … Bref, c’est un joyeux désordre qui rend aussi cette culture si attachante !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s